Libération de Marseille - 28 août 1944- vous m'avez lu parce que j'étais Genevois ...

J'avais 17 ans en 1963. Vous m'avez découvert, vous m'avez lu, vous m'avez entendu, vous m'avez répondu, vous avez encouragé mon oeuvre. Vous m'avez soutenu. Vous avez lu l'ébauche de mon premier livre et vous l'avez positivement critiquée. Vous m'avez encouragé à poursuivre. Nous avons échangé de multiples courriers vingt ans après les événements de 1944. A l'époque Internet et les portables n'existaient pas ... Français, Allemands, Américains, vous avez cru en moi. Nous nous sommes rencontrés, vous m'avez accueilli chez vous, en Allemagne, en France, nous avons discuté, vous m'avez aidé, vous m'avez fourni des documents inédits et inestimables parce que j'étais né après la guerre et que j'étais suisse. .... une expérience de vie inoubliable alors que tant d'années se sont écoulées depuis 1944. Rétrospectivement, merci à vous tous  ... Général de Goislard de Monsabert, Generalleutnant Hans Schaefer, Général Augustin Guillaume. Général Boyer de Latour du Moulin, Korvettenkapitän Hermann Polenz, Generalleutnant von Wietersheim, Colonel Melvin Zais, Mme Edmonde Charles-Roux, Monsieur Gaston Defferre. Que de beaux souvenir tant d'années après..... grâce à vous, j'ai eu le privilège incroyable pour un jeune citoyen suisse de vivre l'Histoire avec un grand "H" en direct ! ... et d'écrire à deux reprises sur les combats pour la libération de Marseille d'aoMarseille bombardement Notre-Dame.jpgût 1944. 

Claude Bonard

Les commentaires sont fermés.