Genève, le football genevois et les suites de l'insurrection hongroise du 23 octobre 1956

Conséquences imprévues de la tragique insurrection hongroise de 1956, l'équipe nationale junior de football de Hongrie va rester bloquée en Suisse. Trois jeunes joueurs hongrois talentueux vont rester durablement chez nous et faire un peu plus tard le bonheur du FC Servette qui sera champion suisse de 1960 à 1962 grâce notamment à ces trois incroyables jeunes  magyars ayant pour nom Valer Nemeth, Didier Makay et Peter Pazmandy. Ils vont écrire les plus belles pages de l'histoire du Servette pendant plusieurs années. Tout Genève - dont moi ayant 14 ans à l'époque - venait les voir jouer au stade des Charmilles. Une intégration réussie  alors que notre canton avait Servette 1960.jpgaccueilli les Hongrois à bras ouverts malgré les affres de la guerre froide.

Claude Bonard 

Crédit photographique : livre de Gérald A Piaget, éditions Le Pavé, 25 ans de football avec Jacky Fatton, 1963

Commentaires

  • On se demande a quoi était due la qualité du football hongrois de ce temps alors que maintenant le premier ministre au pouvoir depuis neuf ans dépense une bonne partie du budget national a construire des stades de foot et a financer des centaines de clubs a travers le pays pour tout résultat de voir l`équipe nationale se faire battre a plate couture par des équipes comme celle d`Andorre. L`équipe nationale suisse les a chaque fois laissé sur le carreau alors meme que ses joueurs gagnent moins et qu`il ne viendrait a l`idée d`aucun politicien suisse de dépenser l`argent public a construire des douzaines de stades de foot. Mystere et boule de gomme...

Les commentaires sont fermés.