L'expert, le think tank et l'avion, une nouvelle fable de Jean de La Fontaine

J'ignore  si M. Michael Unbehauen expert américain qui s'exprime au nom d'un “think thank” mandaté par le PS à propos du concept de défense aérienne Air2030 a lu les oeuvres Jean de La Fontaine. Dans le doute, je publie à son intention cette fable qui, comme toutes les fables, n'est qu'une fable ... mais qui a son fond de vérité ... et comme chacun sait, toute vérité n'est pas bonne à entendre :

"Les adversaires du nouvel avion ayant chanté
Tout l'été et  s'imaginant déjà avoir gagnéLa Fontaine.jpeg
Se trouvèrent fort dépourvus
Quand la bise et les crises furent venues 
Pas un seul coucou dirent-ils surpris
Vers nos voisins ils se tournèrent 
Les priant de leur prêter
Quelque avion pour nous aider
Jusqu'à crise nouvelle 
Je ne vous aiderai pas, répondirent nos amis
Lesquels ne sont hélas pas toujours prêteurs 
C'est là leur moindre défaut.
Que faisiez-vous avant les crises ?
Dirent-ils à ces emprunteurs.
Nuit et jour à tout venant répondirent ceux qui se voulaient  vainqueurs
Nous refusions ces avions, ne vous en déplaise
Vous refusiez? 
Nous en sommes fort aise.
Eh bien ! dansez maintenant. "

Aujourd'hui, le temps de la danse semble être passé vu l'état du monde dans lequel on vit. Jean de La Fontaine apprécierait probablement le fait que le pragmatisme des fourmis reprenne le dessus. Et si l'on veut être prêt, comme l'a écrit mon fabuliste préféré dans   Le Lièvre et la Tortue « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

 

Claude Bonard

 

Les commentaires sont fermés.