Report de la votation fédérale du 17 mai, une décision responsable

Souvent attristant de lire les commentaires qui fleurissent depuis hier sur les réseaux sociaux et les lettres de lecteurs des sites internet de nos quotidiens suite à la décision de report de la votation du 17 mai prochain prise par le Conseil fédéral. Des commentaires du style " Ah ! ils ont peur du résultat !" sont affligeants. C'est à cette date que les Suisses devaient se prononcer sur l'initiative de l'UDC intitulée «Pour une immigration modérée (initiative de limitation. Un titre qui d'ailleurs peut prêter à confusion puisque le but de cette initiative  n'est pas de "modérer" mais purement et simplement de résilier l'accord sur la libre-circulation des personnes. Cette décision de report est tout à fait adéquate et par les temps actuels, quels que soient les objets à l'ordre du jour, initiative de l'UDC ou pas. On pourrait voter sur la loi sur la chasse, la loi fédérale sur l'impôt direct ou tout autre objet, il en irait de même. En effet, vu les ravages du Covi-19, les conditions ne sont pas réunies, ne serait-ce qu'en vertu du principe de précaution pour organiser un tel scrutin dans de bonnes conditions. Il est d'ailleurs difficile de faire une évaluation réaliste aujourd'hui quant à savoir si nous en avons pour deux, trois mois ou plus, qui sait, même jusqu'à l'année prochaine, afin de vaincre le Covid-19. Quoi qu'il en soit, portez vous bien, de sorte que nous puissions voter sereinement le moment venu. 

Claude Bonard

Photo : Radio Lac (d.r.) 

Les commentaires sont fermés.