2 mai 1598, à Genève, les autorités plongent dans l'incertitude ...

2 mai 1598, une date importante dans l'histoire genevoise :
Le traité de Vervins met fin à la guerre franco-espagnole de 1595-1598. Pourtant, pour les Genevois, l’incertitude demeure. Ils envoient deux magistrats à Chambéry en juillet 1598 pour s’assurer que le traité implique bien Genève. Le roi de France Henri IV se veut rassurant envers Messieurs de Genève, ses “Très chers et bons amis” . Trois ans plus tard, en 1601, Henri IV signe une nouvelle paix, cette fois-ci avec la Savoie par le traité de Lyon du 17 janvier 1601. il avait reçu Théodore de Bèze à l'Eluiset en 1600 pour assurer une nouvelle fois Genève de sa bienveillance. Les Genevois restent  pourtant inquiets lorsqu'ils voient le duc de Savoie reprendre possession de toutes les terres environnant Genève à l’exclusion du Pays de Gex qui devient Français. Si le conflit programmé est politique, il est aussi lié à la religion, le Duc de Savoie Charles-Emmanuel étant désireux de mettre la Rome protestante à terre. La suite, vous la connaissez. Prochain épisode en décembre 1602 ... Bèze Leluiset.jpg

Claude Bonard

Tableau de François Albert Durade - détail - Henri IV reçoit Théodore de Bèze à l'Eluiset en 1600. Photo CB Maison Tavel, Genève

 

Les commentaires sont fermés.