Noël, c'est dans sept mois jour pour jour ...

Noël, c''est dans sept mois jour pour jour ..... et je crains fort que le geste tendre figurant sur cette belle illustration soit hélas  interdit en décembre ! .... et que les fêtes de Noël 2020 soient très différentes de celles de 2019. Alors, faites en sorte mes cher amis que les cadeaux venant du coeur soient appréciés dès aujourd'hui, jour après jour. N'attendez pas le 25 décembre. Un sourire, un oeil pétillant .... tout est bon . Un gentil mot sur les réseaux sociaux, par courriel ou MPère Noël.jpgessenger, ou tout autre réseau social aussi ! Faites que chaque jour soir un jour de fête, même virtuel et réjouisse vos proches, vos amis d'ici ou d'ailleurs ! c'est autant de gagné sur ce satané virus et sur la deuxième vague annoncée. Je ne suis pas de ceux qui sautent comme des cabris depuis quelques semaines en disant " hourrah ! la vie d'avant reprend ! soyons positifs ! ne nous laissons pas envahir par la peur" ! et qui laissent croire que les inquiets sont des nuls.  La question n'est pas d'avoir peur ou non. La peur est mauvaise conseillère. Je leur accorde ce constat. En revanche, la notion de responsabilité s'impose. A mes amis qui pensent ainsi et dont je respecte le point de vue, je rétorque : si nous n'y y prenons pas garde, nous payerons la facture de cet aveuglement positif dans deux mois ... ou trois ... ou quatre. Faisons en sorte que, dans nos coeurs et nos messages, via nos téléphones, nos rencontres, le père Noël soit là, dès aujourd'hui, car chaque jour qui nous est offert sans virus est un cadeau.... et ça doit durer jusqu'au 25 décembre ... et bien sûr après.

Manque de vaccin oblige, notre comportement doit être celui de personnes responsables. Mon sentiment est encore renforcé lorsque je vois le comportement des gens après une semaine de déconfinement, à Genève  et ailleurs, n'en déplaise à tous les insouciants et les "positifs" qui semblent avoir le vent en poupe, sur deux roues surtout, sans respecter les distances de sécurité et transgressant les directives en matière de rassemblement. Je leur concède toutefois une chose. L'espoir fait vivre. Oui mais alors à une condition, dans le respect d'autrui. .... On en reparlera en décembre .... D'ici là, portez vous bien et que ce soit Noël tous les jours ! Avec sept mois d'avance, le père Noël vous salue bien .... en souhaitant que ses rennes  évitent la seconde vague.

Claude Bonard

Les commentaires sont fermés.