François-Joseph 1er d'Autriche et le déclenchement de la Première Guerre mondiale

Franz-Joseph.jpg

Le 21 novembre 1916, à huit heures et demie du matin, l'empereur d'Autriche et roi de Hongrie François-Joseph 1er s'éteignait  à l'âge de 86 ans, après un règne de près de 68 ans. Aux yeux du public et depuis les années 1955-1956, on ne sait pas trop si il a été marié à Elisabeth de Bavière ou à Romy Schneider  et sa figure bonhomme fait le délice des marchands de souvenirs viennois. Plus sérieusement, il porte une grosse part de responsabilité dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale.  François-Joseph fut un monarque à poigne, hostile au libéralisme dont la vie a été marqué par les guerres et les tragédies familiales au moment où l'empire vacillait vu l'émergence des mouvements nationalistes qui annonçaient sa désintégration proche.  Si il  ne fut pas peiné par la mort de son neveu  lors de  l'attentat de Sarajevo du 28 juin 1914, il fut en revanche décidé de punir la Serbie par la force, même si aucune preuve de son implication dans l'attentat n'apparaissait sur le moment. Selon lui la monarchie devait  rompre avec la politique de passivité menée depuis plusieurs années. Pour cela, l'empereur s'assura du soutien allemand, mais aussi hongrois. Le 7 juillet 1914, un Conseil des ministres extraordinaire décida l'envoi d'un ultimatum à Belgrade.L'ultimatum fut notifié au gouvernement serbe le 23 juillet. Ses conditions furent  humiliantes pour Belgrade. François-Joseph lança alors le processus menant à la guerre et décréta  la mobilisation des troupes. Le 28 juillet, le gouvernement austro-hongrois déclara la guerre à la Serbie. Le 31 juillet, l'Allemagne subodorant peut-être que l'Alliance franco-russe fonctionnerait au profit de la Serbie envoya un double ultimatum, sous 48 heures, à la France et à la Russie leur enjoignant de déclarer que ces deux puissances se déclareront neutres dans le conflit qui se prépare. La France répondit qu'elle agirait "conformément à ses intérêts". Le 2 août, l'Allemagne attaqua le Luxembourg neutre et adressa un ultimatum à la Belgique. Le 3 août, l'Allemagne déclara la guerre à la France et attaqua la Belgique le 4 août. S'il est patent que l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie ont fait fonctionner leur pacte et ont de concert entamé les hostilités, il n'est, par contre, pas possible d'affirmer que l'alliance franco-russe a, elle, fonctionné puisque ces pays n'ont pas eu le choix de se déterminer et que ce sont l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie qui ont décidé de les attaquer et de se les choisir comme adversaires. Au reste, ce sera seulement le 6 août que débutera le conflit entre la Russie et l'Autriche-Hongrie par la déclaration de guerre envoyée de Vienne à Saint-Pétersbourg. Cela faisait déjà 5 jours que la Première Guerre mondiale avait débuté.

Claude Bonard

Les commentaires sont fermés.