Gilbert Albert et la masse du Sautier de la République

Le 3 août 1787, l'année qui suivit celle la première ascension du Mont-Blanc par les Chamoniards Balmat et Paccard, le Genevois Horace-Bénédict de Saussure accompagné de son valet de chambre et de dix-huit guides dont Balmat atteignant à son tour le sommet du Mont-Blanc. Quel rapport  y a-t-il entre cet événement et la mémoire du  regretté joaillier créateur genevois Gilbert Albert ? ... tout simplement un cristal de roche provenant du Mont-Blanc qui orne la masse de la République offerte en 1999 par M. Gilbert Albert à la République de Genève.

Dans nombre de pays démocratiques, la  masse est un important symbole. Elle symbolise l’autorité du président de l’Assemblée. Un symbole identique à celui des bâtons de syndics en usage à Genève pendant l'ancien régime. Attenter au bâton pouvait conduire pour le moins à la confiscation de ses biens et au bannissement, au pire à la potence. La masse est portée notamment au Royaume-Uni, au Canada, aux USA ou encore  en Australie. Chez nous, lors de manifestations officielles, les huissiers aux couleurs de la Confédération et des cantons la portent avec respect. La masse symbolise aussi  les  droits constitutionnels de l’Assemblée et l'inviolabilité des députés. A Genève,  son usage remonte à 1568. M. Gilbert Albert a offert en 1999 le précieux objet à l'Etat  à l'occasion d'une modeste cérémonie, prenant ainsi le relais de  la masse offerte en 1891 par M. Gustave Ador   à l'occasion Albert.jpgdu 600e anniversaire de la Confédération. 

 

Claude Bonard

Sources : Wikipedia et  photo FAO (d.r.)

 

Les commentaires sont fermés.