Cité de la Musique, bataille pour une parcelle oubliée

Depuis le début de cette saga, chacun devrait savoir que si ce n'est  pas la Cité de la musique, qui s'implante sur ce site, la zone de la Feuillantine et la villa adjacente ne seront pas sauvées pour autant. Si la Cité de la musique capote, il y aura tôt pu tard d'autres projets immobiliers sur  cet emplacement, notamment  dans le cadre de la Genève internationale. Vu  le climat ambiant à Genève s'agissant de la défense de la biodiversité et des arbres, il  y a eu un effet boule de neige et le débat s'est déplacé sur ce terrain. Il y a 7 ou 8 ans en demandant aux gens où se trouve la Feuillantine, nous n'aurions  eu que des réponses évasives à l'exception de quelques personnes initiées ou proches de la Genève internationale. Personne ne s'en souciait alors de cette  parcelle inaccessible au public depuis belle lurette ! et les gens n'auraient même pas su situer la villa et la parcelle sur un plan ! Ainsi va la vie ! 

Je vote résolument OUI à la Cité de la Musique !Oui cité de la Musique.jpeg

Claude Bonard

Les commentaires sont fermés.