Décembre 1813, le retour des perruques poudrées

 
A Genève, le 31 décembre marque l'anniversaire de la Restauration de la République de 1813 après quinze ans d'occupation française. Cette année, Covid oblige, la commémoration de la Restauration aura lieu le 31 décembre au matin en "format réduit" et le canon tonnera conformément à la tradition. Si cette indépendance retrouvée fut un événement marquant pour Genève, il convient toutefois de tempérer l'ardeur de ceux qui idéalisent la personnalité des principaux acteurs. La Restauration marqua en effet le retour au pouvoir des perruques poudrées qui n'imaginaient alors pas autre chose que le retour à l’ordre ancien. Joseph Des Arts, instigateur de la première Commission de Gouvernement secrète du 24 décembre 1813 n’écrivait-t-il pas 18 ans plus tôt, en 1795 que "les hommes naissent et demeurent inégaux en droit " ou encore que Perruque des Arts.jpeg"la souveraineté du peuple est une chose détestable "... Une fois la Restauration accomplie, Genève se dota d’une nouvelle constitution adoptée le 24 août 1814. La nouvelle charte fondamentale de la jeune République écartait la majeure partie des Genevois de toute participation à la vie publique. Pas de quoi trop se réjouir !
 
Claude Bonard
 
Illustration : notrehistoire.ch (d.r.)
Source : https://www.unige.ch/campus/numeros/117/dossier2/

Les commentaires sont fermés.